Les différents types de protections hygiéniques

Les protections hygiéniques internes

Dans la famille des protections périodiques internes, je demande le père, le plus connu, et le plus utilisé : le tampon. Il se présente sous forme de petit cylindre jetable, avec ou sans applicateur. Son but est d’absorber le flux menstruel.

+: Le tampon est pratique et presque invisible.

- : Ces petits cylindres restent bourrés de défauts. Ils absorbent le sang et l’humidité, ce qui peut provoquer des sécheresses vaginales. Ils sont composés de produits chimiques nocifs pour le corps, et la possibilité syndrome du choc toxique (SCT), rare, mais n’est pas improbable (changez bien vos tampons toutes les 4 heures !). 

Cette fois-ci, je demande la mère, la coupe menstruelle, ou dite à l’américaine « la cup », fait partie des protections internes. Ce petit réservoir permet de retenir vos menstruations pendant 8 heures, plus besoin de se préoccuper de se changer, vous êtes tranquille pendant toute la journée !

+ : En plus d’être écologique (et oui, on peut la garder 3 à 5 ans !), notre meilleure alliée est aussi économique (plus besoin d’acheter des protections hygiéniques tous les mois). Elle est la protection la plus hygiénique qui existe.

Pour les femmes atteintes de ménorragies, don’t worry, il existe différentes tailles en fonction de votre flux !

- : La cup menstruelle peut être difficile à insérer les premières fois (ne perdez pas espoir, et persévérez). Avec elle, nous ne sommes pas à l’abri du risque du SCT.

Je demande la grand-mère ! L’éponge menstruelle, utilisée à l’époque de nos ancêtres, est une petite éponge de mer à insérer dans le vagin. Son but est d’absorber le sang pour une durée de 4 à 5 heures. Elle est réutilisable, et doit être changée tous les 3 à 6 mois.

+ : Lavable, et réutilisable, elle permet de ne pas assécher le vagin.

- : Elle s’avère peut pratique lors de son extraction.

Les protections hygiéniques externes 

Les serviettes hygiéniques, nous les avons toutes connues. Elles servent à absorber le flux menstruel. Généralement, elles se changent toutes les 3 à 4 heures.

+ : Sa mise en place est très simple, il n’y a aucune insertion vaginale.

- : Aller à la piscine pendant ses règles ? N’y pensez même pas…

En plus de nous priver de nos activités détentes, elles sont remplies de produits chimiques, comme le tampon (toutefois, il existe des alternatives bio, mais elles ne résolvent pas le problème économique.).

Les serviettes lavables sont une alternative économique et écologique, ayant le même but que les serviettes hygiéniques jetables à seule exception qu’elles sont écologiques et économiques (sa durée de vie est de 3 à 5 ans). Elles se composent d’une face absorbante et d’une couche de tissu imperméable qui limite les fuites.

+ : Écologiques et économiques, ces petites merveilles prennent également soin de notre vulve grâce à leur composition en fibres naturelles, ou de coton bio, ce qui permet de limiter les petites irritations, les démangeaisons.

- : Il faut les laver à la main, et nous ne sommes pas toutes à l’aise avec ça.

La culotte de règles

Rien de plus simple et naturelle qu’une culotte. Pas besoin de rajouter quelque chose, ni de s’insérer quelque chose. Comme les serviettes lavables, elles disposent d’une partie absorbante et imperméable. Grâce à elle, on est à l’abri toute la journée, elle peut être gardée 12h sans souci.

+ : Cette protection menstruelle lavable et réutilisable, dispose d’une prise en main très simple, c’est une vraie pépite.

- : Parfois une impression de couche, qui n’est pas toujours agréable… Et le rinçage à la main est obligatoire avant chaque passage en machine.

À noter : Il existe même des maillots de bain menstruels pour les intéressées !

Le flux instinctif libre

Et, le flux instinctif libre (ou Free Flow Instinct en anglais) est une technique qui consiste à être à l’écoute de son corps, et contrôler l’écoulement du flux menstruel, de le retenir grâce à ses muscles du périnée. On relâche ensuite le flux aux toilettes.

+ : Pas de protection, on est libre

- : Le coup de main (ou de périnée plutôt) n’est pas toujours facile à prendre.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés