Soulager vos règles douloureuses grâce au yoga

 Soulager vos douleurs de règles grâce au yoga

En période de règles, le sport aide à diminuer les douleurs. Le yoga, par sa respiration et ses mouvements doux, constitue une activité de choix. Certaines postures apaisent et soulagent le mal de ventre, les douleurs dans le bas du dos et permettent de vous détendre à cette période du cycle menstruel.

Le yoga est un remède naturel que l’on peut pratiquer sans modération. En période pré-menstruelle ou menstruelle, vous n’êtes pas vouée à rester sur votre canap’ pendant des jours à attendre que les SPM (Syndrome Pré-Menstruel) disparaissent. 

        

 

Aller hop, lâchez votre bouillotte Agapēm le temps d’essayer le yoga pendant vos menstruations. Promis vous nous remercierez, bye bye les règles douloureuses !

Mais tout d’abord regardons les bienfaits du yoga pour vos règles douloureuses.

D’un point de vue physique, une bonne pratique a de nombreux avantages : les tensions dans le bassin se dissipent, le bas du dos se détend et les crampes menstruelles s’apaisent.

Les effets positifs sont aussi sur le mental : on évacue le stress, l’esprit s’apaise, on prend le temps d’écouter son corps et d’apprivoiser son cycle menstruel.

AVANT DE COMMENCER LES POSTURES

  • On se place dans un endroit calme, en tenue souple et confortable et pieds nus.

  • On prend un tapis de yoga et pour plus de confort si on le souhaite, on se munit d'un bolster (coussin de yoga) pour certaines poses. La respiration étant essentielle en yoga pour ressentir les bénéfices de posture, on pense à adopter une respiration ample et régulière en inspirant 4 à 5 secondes et en expirant 4 à 5 secondes. Ce faisant, on se rapproche de la respiration dite de "cohérence cardiaque" aux vertus relaxantes et antalgiques.

    Voici les postures qui pourraient vos règles douloureuses :

    La posture du chien tête en bas  

                           © Illustration Luna Joulia

    © Illustration Luna Joulia

    Positionnez-vous à quatre pattes, retroussez vos orteils dans le sol et à l’expiration, tirez votre bassin vers le ciel.

    Vos bras restent tendus mais vos genoux peuvent se fléchir et vos talons se soulever au besoin.

    Imaginez ici que vous ressemblez à une pyramide : votre colonne se grandit pour devenir la plus droite possible et, même s’ils ne touchent pas le sol, dirigez vos talons vers votre tapis pour créer cette sensation d’allongement dans vos jambes aussi.

     

    La posture du chameau

                              

    © Illustration Luna Joulia

    En position à genou sur le tapis, les genoux légèrement écartés de la largueur des hanches. Posez vos deux mains sur le bas du dos.

    À l’inspiration, et en prenant appui sur vos mains ramenez doucement la tête en arrière et regardez vers le ciel, tout en gardant bien les hanches au-dessus des genoux.

     Ensuite, en suivant le même mouvement, rattrapez vos talons avec vos mains et ramener les hanches vers l’avant.

    Dans cette posture, ouvrez vos épaules, faites 3 à 5 respirations. Puis ramenez doucement vos mains sur le bas du dos et revenez à la position initiale.

    Cette posture étire les muscles abdominaux et donc soulage les maux du bas du ventre.

    La posture chien tête en haut

     

     

                             

    © Illustration Luna Joulia

     On s’allonge sur le ventre, les cuisses et les pieds sont tournés vers le sol et les jambes écartées à la largeur des hanches. Le poids du corps repose sur les mains qui sont alignées avec les épaules.

     Dans l’inspiration, on tend les bras, on ouvre la poitrine et on lève les hanches que l’on avance légèrement vers les paumes des mains. Les épaules doivent être basses et la tête penchée en arrière.

     On peut alors préparer la posture du chien tête en bas. Grâce à la force des bras et des abdominaux, on relève les fessiers vers le ciel et on penche la tête vers le sol afin de former un triangle avec notre corps.

     

    Bien que ces positions ne fassent pas complètement disparaître vos règles douloureuses, elles peuvent au moins contribuer à les soulager et à les supporter. Pour éviter que les mouvements que vous faites pendant une séance de yoga provoquent des fuites, l’idéal est de porter une culotte menstruelle sous vos vêtements de sport. Et surtout, n’oublions pas d’écouter notre corps et notre esprit. 

    Namasté.

    Et n’oubliez pas, vous n’êtes pas seule #strongertogether 

    Laisser un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés