Le cycle syncing, quezako ?

Crystal Perez

Crystal Perez

Le cycle syncing 

Au cours de sa vie, de la puberté à la ménopause, une femme vivra près de 500 cycles menstruels. Propre à chacune d’entre nous, le cycle dure plus ou moins 28 jours et se divise en 4 phases au cours desquelles nous ressentons des fluctuations hormonales. Une énergie papillonnante, un rapport à l’alimentation qui varie, des humeurs nuancées, une libido plus ou moins prononcée sont autant de changements que nous ressentons pendant notre cycle. En effet, les hormones, notamment les œstrogènes et la progestérone, ont pour objectifs de préparer notre corps à accueillir une éventuelle grossesse engendrant des conséquences physiques et psychologiques.

Pour rappel, le cycle féminin, cette horloge interne se divise en 4 phases et débute lorsque l’alarme retentit : le jour 1 de vos règles. Comprendre et accompagner ces 4 périodes permettra d’être en accord avec les fluctuations hormonales et ainsi se sentir mieux dans son corps et son esprit.

 

Mais alors vous me direz quel est le rapport entre le cycle féminin et le cycle syncing ?

Comme son nom l’indique le cycle syncing est cyclique et a pour objectif de se synchroniser avec le cycle féminin. Il repose sur la gestion de l’alimentation, de l’exercice physique et de l’emploi du temps personnel et professionnel au cours des 4 phases du cycle menstruel. En effet, en fonction de chacune des phases que vous traversez, vos ressentis et votre bien-être évoluent.

À chaque phase, sa méthode … en adaptant ce processus de cycle syncing, vous constaterez des répercussions notables sur les différentes douleurs pendant vos règles, les SPM (symptômes pré-menstruels), la libido, l’humeur et les troubles hormonaux.

L’objectif est de définir et ressentir, chez vous mesdames, les modifications physiques et psychiques qui découlent des 4 phases du cycle féminin afin d’être en adéquation avec vous-même pendant ces périodes.

 1 ) La phase menstruelle : les règles

Nous qualifierons cette période de phase « cocooning ». Nous serons, sans doute, toutes d’accord pour dire que nous nous sentons plus fatiguées, à fleur de peau avec le besoin de ralentir et faire une pause.

L’objectif pendant cette période du cycle est de se réconforter et consommer une alimentation riche en fer (légumineuses, chocolat noir, épinards, noix …), des aliments anti-inflammatoires et riches en oméga-3 (légumes secs, poissons gras, des graisses crues comme l’huile de colza, noix). Ecoutez votre corps et adaptez votre exercice physique, on préfèrera ici une pratique plus douce comme le yoga ou le Pilate.

La période des règles est le moment de prendre soin de vous, vous recentrer sur vous-même, privilégier le repos et surtout hydratez-vous !

 2 ) La phase pré-ovulatoire ou phase folliculaire :

À cette période, vous ressentez un regain d’énergie, vous retrouvez de l’aplomb et cela est lié à la production des œstrogènes qui progressent de manière régulière afin de préparer votre corps à accueillir un éventuel embryon.

Faire le plein d’énergie pendant cette phase est essentiel pour votre bien-être, consommez des légumes verts riches en vitamines, des minéraux et oligo-éléments (les épinards, le persil, l’avocat), des protéines et des aliments riches en vitamine E que vous retrouvez en majorité dans les fruits secs (amandes, noix, noisettes) et les huiles végétales.

Dynamisez votre activité physique, pratiquer un sport de manière plus intensive car la phase pré-ovulatoire est propice à la découverte de nouvelles activités, c’est le moment de vous challenger et vous booster !

 3 ) La phase ovulatoire … l’ovulation :

En général, l’ovulation a lieu autour du 14ème jour de votre cycle et correspond à la libération de l’ovule dans les trompes. Plusieurs signes vous permettent d’identifier cette phase, vous vous sentez généralement en pleine forme, sensuelle, désirable, plutôt optimiste à l’inverse de la période des règles. Vous pouvez ressentir quelques douleurs au bas ventre, des ballonnements, une légère tension dans les seins mais rien de douloureux.

Du côté de vos hormones, les œstrogènes sont à leur apogée et ne vont pas tarder à être éliminer, c’est la progestérone qui prend le relais.

Votre assiette se compose à cette période d’aliments riches en anti-oxydant, magnésium, des fibres (fruits et légumes de saison), et une hydratation optimale pour faciliter votre transit.

N’hésitez pas à intensifier votre activité physique car vous vous sentez forte et confiante.

4 ) La phase lutéale :

Vous voilà arrivée sur la dernière ligne droite de votre cycle … Deux options possibles : il y a fécondation et à ce moment même les hormones sont au plus haut ; soit au contraire, il n’y a pas fécondation et on observe alors une baisse des hormones mais surtout une chute de la progestérone entraînant pour votre plus grand bonheur … un changement d’humeur ! En effet, vous êtes plus irritable, anxieuse et vous voyez les SPM pointez le bout de leur nez.

De nouveau, vous avez besoin de vous réconforter, attention aux petites fringales et vos envies de sucre …

Privilégiez des aliments riches en vitamine C, des fruits et légumes de saison riches en minéraux afin de rester hydratée (poivrons, kiwi, citron, avoine…). Comme pendant la phase menstruelle, vous devez adapter votre activité physique qui sera plus douce et modérée.

 

Et n’oubliez pas, vous n’êtes pas seule #strongertogether 

Belle journée ✨

 

 

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés