Coup de déprime avant les règles : causes et solutions

Coup de déprime avant les règles : causes et solutions

A l’approche de nos règles, il n’est pas rare de ressentir des symptômes physiques désagréables. Ils sont même parfois violents, douloureux et ils peuvent s’accompagner également de symptômes psychologiques. Tout cela, c’est ce qu’on appelle le Syndrôme Prémenstruel. Ce SPM atteint 20% à 50% des femmes en âge de procréer, et il survient généralement quelques jours avant les règles, jusqu’au moment où celles-ci se déclenchent. Qu’elle en est la cause, et surtout, est-il possible de traverser la période de SPM de façon plus positive ? 

La cause des SPM 

Parmi les principaux symptômes recensés pendant le SPM, il y a notamment des douleurs au niveau de la poitrine, des maux de tête, des douleurs abdominales, mais aussi des angoisses, un sentiment d’irritabilité et ce qu’on appelle “un coup de déprime”. A l’heure actuelle, les causes du SPM ne sont pas encore complètement expliquées. Mais la majorité des recherches sur le sujet supposent que la cause fondamentale est un déséquilibre hormonal.

En effet, lors de la deuxième partie de notre cycle, notre corps produit une quantité plus élevée de progestérones et de prolactines. Le taux d’oestrogènes quant à lui, qui est élevé pendant la première partie du cycle, baisse. Ces fluctuations hormonales peuvent donc créer de gros changements dans l'équilibre hydrique et électrolytique de notre organisme, et déclencher des symptômes inhabituels, notamment chez certaines femmes qui sont plus sensibles aux changements hormonaux. 

Par ailleurs, les taux de sérotonine ont tendance à être moins élevés chez les femmes qui souffrent de SPM, ce qui pourrait être un facteur aggravant. Enfin, une carence en magnésium et en calcium contribuerait elle aussi à l'apparition de ces symptômes prémenstruels. 

Le Trouble dysphorique prémenstruel, c’est quoi ? 

L’intensité des symptomes prémenstruels varie selon les femmes, et chez la même femme d’un mois à l’autre. Mais pour environ 5% de celles touchées par le SPM, les symptômes psychiques sont encore plus violents. Ils se manifestent à travers des troubles psychiatriques aggravés, comme une humeur dépressive notamment marquée par une profonde anxiété, des crises de colère, ou encore de l’angoisse. Cette forme aggravée du SPM s’appelle le trouble dysphorique prémenstruel. 

Il est malheureusement toujours difficile à diagnostiquer, parce que ces symptômes peuvent s’apparenter à une dépression ou une bipolarité. Mais dans le cas d’une suspicion de TDPM, il ne faut pas hésiter à en parler à son gynécologue, son médecin, son psychiatre ou son psychologue. Puisque les symptômes se manifestent entre la phase lutéale et la phase folliculaire, deux cycles complets seront consécutivement étudiés afin de déterminer si oui ou non il s’agit d’un trouble dysphorique prémenstruel. A l’heure actuelle, de nombreuses femmes souffrent d’un TDPM non diagnostiqué. Au même titre que le SPM en règle générale est peu reconnu par la société. 

 

Et des solutions, il y en a ? 

A ce jour, le Trouble Dysphorique Prémenstruel ne bénéficie pas de traitement spécifique. A plus petite échelle, même les symptômes prémenstruels plus “communs” ne connaissent pas de recette miracles qui permettent de les éradiquer de façon pérenne. Sans qu’il s’agisse pour autant de TDPM, les baisses de moral que l’on ressent avant l’arrivée des règles peuvent être difficiles à encaisser. Mais la constitution d’une routine adaptée à chacune permet d’atténuer considérablement les symptômes et les sensations désagréables.

Cela passe notamment par une alimentation équilibrée, qui ne soit pas trop riche en sucre ni en sel. On en profite cependant pour y ajouter des gourmandises saines et riches en magnésium qui vont aider notre corps à rééquilibrer notre niveau de sérotonine, comme le chocolat par exemple. On ajoute aussi un peu d’exercice physique, comme du yoga, des étirements ou de la marche. 

Bien sûr, le maître mot, c’est de prendre soin de soi et de se faire du bien comme on le peut. AGAPĒM est justement là pour vous aider ! Notre cure Cycle Control va atténuer considérablement les symptômes pré menstruels : crampes, ballonnements, troubles digestifs… Il aide aussi à apaiser vos douleurs pendant vos règles. Et pour vous aider à garder une humeur positive et un moral d’acier tout au long de votre cycle, notre cure Mood Control sera votre meilleure allié ! Nos gélules 100% naturelles sont constituées de plantes aux propriétés puissantes qui vont considérablement améliorer votre confort menstruel. Et puisqu’on parle de plantes, pourquoi ne pas combiner vos routines bien-être avec une huile de CBD pour favoriser une meilleure relaxation ? La marque Beness est experte en la matière ! 


Des solutions existent donc pour rendre le passage du SPM plus facile à vivre. A vous de vous constituer une routine qui vous fait du bien, qui vous soulage, et qui vous apaise. Il existe une variété illimitée de petites habitudes et de plaisirs simples qui vous aideront à traverser les moments compliqués. Une chose est certaine, ne soyez pas dure avec vous-même. C’est OK de ne pas toujours être au top de sa forme. Et surtout, n’oubliez jamais que les coups de blues finissent toujours par passer, aussi persistants soient-ils ! <3 

Crédit photo : @tatsy.wip 

Mon panier

Merci de nous avoir contacter! Nous revenons vers vous dès que possible. Merci pour votre inscription