Comment reconnaître et gérer un acné hormonale ? | agapem

Comment reconnaître et gérer un acné hormonale ?

reconnaitre et traiter acné hormonale

Beaucoup de femmes souffrent d’acné, et pas qu’à l’adolescence. La cause de ce désagrément varie d’une femme à l’autre, mais une chose est certaine : l’acné ne fait plaisir à aucune d’entre elles. Il existe de nombreuses solutions pour en venir à bout, mais encore faut-il identifier la cause du problème. Connaître la nature exacte de son acné est la seule façon de le traiter efficacement ensuite. Dans cet article, nous allons nous intéresser tout particulièrement à l’acné hormonale.


L’acné, concrètement, c’est quoi ?

L’acné est un dérèglement des glandes sébacées, les glandes qui fabriquent le sébum. Le sébum est présent naturellement chez l’être humain, c’est la graisse qui aide à former un film protecteur sur la peau. Ce dérèglement des glandes sébacées provoque des inflammations cutanées, qui engendrent des imperfections. L’acné apparaît sous plusieurs formes : points noirs (ou comédons ouverts), boutons blancs (comédons fermés), boutons rouges (papules), micro kystes… Et contrairement à ce que tu pourrais penser, tous les types de peaux sont concernées ! Qu’elles soient grasses, sèches ou mixtes, elles peuvent toutes souffrir d’acné, car la cause de ce dernier varie : tabac, soleil, alimentation, dérèglement hormonal, etc.


La particularité de l’acné hormonale 

L’acné hormonale a la particularité d’être lié au cycle menstruel, et pas à l’âge. C’est pour cette raison que des femmes adultes peuvent se retrouver avec des problèmes de peau alors qu’elles sont sorties de l’adolescence depuis bien longtemps… Même si les causes précises de cet acné sont encore difficiles à identifier, ce sont les fluctuations hormonales qui en sont principalement à l’origine. Mais comment l’identifier ? Il se manifeste à des périodes très spécifiques : avant les règles ou bien une semaine après, au moment d’une grossesse, de l’arrêt de la pilule ou encore à la ménopause. Ce sont des moments dans la vie d’une femme qui impactent son cycle menstruel et ses fluctuations hormonales. Mais attention, l’acné hormonal peut aussi avoir d’autres facteurs aggravants. On pense notamment au stress : plus son niveau est élevé, plus l'hormone du stress appelée cortisol va stimuler les glandes sébacées et donc avoir un impact sur la fréquence et l'intensité des poussées d’acné. 


Prévenir l’acné hormonale : le fond avant la forme !

Est-ce qu’au moins il existe un moyen d’éviter l’apparition d’acné hormonale ? La réponse est OUI. La bonne nouvelle, c’est que chaque problème a sa solution. C’est d’ailleurs ce qui nous a poussé à créer AGAPĒM <3. Nous savons combien il est difficile de vivre avec les désagréments liés à nos cycles menstruels, qu’ils soient visibles ou invisibles. C’est pour cette raison que nous avons développé la cure Duo Skin Control. Elle traite le problème de l’acné hormonal de l’intérieur, pour assurer une action pérenne dans le temps. Car si tu remarques que tes boutons apparaissent à l’approche de tes règles, le mieux est la prévention, et c’est tout le bénéfice de notre cure. Elle va aider ton corps à préparer le terrain, à l’aide de ses composantes 100% naturelles. 

Présentées sous forme de compléments alimentaires, nos gélules sont composées de super-plantes qui ont une action révolutionnaire contre les boutons. Il y a notamment de la bardane et du chardon Marie, qui vont évacuer les toxines, purifier le foie et la peau. Notre cure est également composée de gluconate de zinc qui apaise et répare les peaux sensibles. La pensée sauvage quant à elle est anti-inflammatoire, et l’ortie piquante a de superbes vertues anti-acné et anti-chute de cheveux. Retrouvez toutes les infos de notre cure Duo Skin Control par ici


Les bonnes habitudes à adopter pour éviter l’acné hormonale 

Mais pour être certaine de garder une peau saine tout au long du cycle menstruel, l’idéal est d’accompagner ta cure par une routine saine. L’application d’un masque doux quelques jours avant l’arrivée de tes règles, accompagnée du bonne hydratation, réduira l’apparition des impuretés. On n’oublie bien sûr pas de bien nettoyer sa peau sans l'agresser, avec des produits doux et naturels. Dans l’idéal, on évite le maquillage trop couvrant qui risque d’étouffer la peau. Essaie également de faire un peu d’exercice physique : cela ne sera que bénéfique pour l’esprit, le corps, et la peau. Sans oublier que le sport a également un impact bénéfique sur le sommeil, lui-même étant crucial pour conserver une jolie peau. Enfin, tente d'éliminer au maximum les aliments qui ne font pas bon ménage avec l’acné. On pense par exemple au lait animal, à la charcuterie, aux produits transformés et au sucre en général. Enrichis plutôt tes repas d’aliments riches en zinc, (haricot, bœuf…), en noix, en poissons et en céréales complètes (au lieu des céréales transformées). 


L’acné hormonale est pénible à vivre, mais il n’est pas une fatalité. Jongler avec une routine qui traitera le fond comme la forme t’aidera à réduire nettement les désagréments de ce fléau qui touche une grande majorité de femmes. Car oui, selon les statistiques, plus de 70% des femmes de la planète seraient touchées par l’acné hormonale au moins une fois au cours de leur vie ! Mais la mise en place d’une routine saine t’aidera à en venir à bout. N’hésite-pas à nous faire part des solutions qui ont fonctionné pour toi !

Crédit illustration : @charlyclements

 

Mon panier

Merci de nous avoir contacter! Nous revenons vers vous dès que possible. Merci pour votre inscription