Arrêt de la pilule contraceptive : comment éviter un choc pour le corp | agapem

Arrêt de la pilule contraceptive : comment éviter un choc pour le corps ?

Arrêt de la pilule contraceptive : comment éviter un choc pour le corps ?

Pour ses utilisatrices, l'arrêt de la pilule contraceptive est une étape importante. Le corps va devoir se réadapter et apprendre à fonctionner normalement, sans hormones artificielles. Pour certaines femmes, cette transition va se faire en douceur, et sans gros changement. Mais pour d'autres, cette transition peut-être beaucoup plus notable, voire violente. Décryptage et solutions dans cet article. 

Quels symptômes après l'arrêt de la pilule ? 

Les raisons d'arrêter la pilule peuvent être multiples. Qu'il s'agisse d'un désir de grossesse ou d'une envie de laisser son corps respirer, il n'y a pas de bonne ou mauvaise raison d'arrêter sa contraception. Car oui, sous pilule, le cycle menstruel ne fonctionne pas comme il le ferait naturellement. L'objectif de la pilule est d'empêcher l'arrivée d'une grossesse. Cela passe par différentes actions : bloquer l'ovulation dans les ovaires, modifier l'endomètre de façon à ce qu'il soit moins "accueillant" pour qu'un oeuf se développe et épaissir la glaire cervicale pour empêcher le spermatozoïde de traverser le col de l'utérus.

Ce sont les hormones synthétiques procurées par la pilule qui se chargent de tout cela. Sauf qu'après avoir passé des années à être nourri par ces hormones artificielles, le corps va devoir se réhabituer à fonctionner par lui-même, et le cycle menstruel aussi. Et dans certains cas, la transition est un peu compliquée. Parmi les symptômes récurrents chez les femmes qui vivent mal ce changement, on note principalement : 

- un cycle irrégulier, parfois plus long que sous pilule 

- des règles plus abondantes et plus douloureuses

- un retour de SPM en force (irritabilité, fringales, sautes d'humeurs)

- de l'acné, parfois sévère, qui survient sur le visage

- une pilosité plus accrue 

- Une production de sébum plus élevée 

- Une perte / prise de poids 

Ces symptômes sont-ils inévitables ? 

Sachez que chaque fois qu'un symptôme douloureux / désagréable survient, c'est que le corps a besoin d'exprimer quelque chose qui ne va pas. Et c'est normal, car après être resté parfois des années sous pilule, il peut mettre du temps avant de retrouver ses repères. Ce qu'il faut, c'est donc accompagner le corps dans sa transition hormonale pour qu'il retrouve son équilibre en douceur. Et rassurez-vous, cela est possible ! Il faut cependant suivre quelques étapes importantes, et notamment ajuster son hygiène de vie. 

Que mettre en place pour accompagner son corps après l'arrêt de la pilule ? 

1. Adopter une alimentation équilibrée

L'alimentation joue un rôle crucial dans l'équilibre du corps. L'idéal après l'arrêt de la pilule, est de favoriser une alimentation anti-inflammatoire pour l'organisme. Cela va permettre d'éviter les symptômes trop douloureux au moment des règles, mais aussi de minimiser l'apparition de boutons. Considérez donc de retirer les produits laitiers de votre alimentation, la charcuterie, les plats industriels et bien-sûr les sucres en général. Comme vous le savez, ces derniers jouent un rôle majeur dans l'apparition d'imperfections cutanées.

Privilégiez surtout les aliments riches en acides gras et actifs anti-inflammatoires : consommez à volonté des légumes à feuilles vertes, des brocolis, du chou chinois, du curcuma...et du céleri ! Considéré comme étant magique pour la peau, il contient de puissantes propriétés détoxifiantes et anti-inflammatoires.

N'hésitez-pas à vous tourner vers une naturopathe qui vous aidera à constituer des menus qui vous conviennent, et qui peuvent tout à fait être gourmands ! L'idéal est également d'acheter le plus possible d'ingrédients locaux et non traités par les pesticides. En règle générale, il faut éviter toute sorte de perturbateurs endocriniens qui viendraient empêcher les hormones de se rééquilibrer normalement.

2. Chouchouter son foie  

Hé oui ! Le foie est mis à rude épreuve après l'arrêt de la pilule contraceptive. En effet, son rôle est crucial dans l'organisme. Il est en charge de filtrer, éliminer et évacuer les éléments nocifs pour la santé, dont les éléments de synthèse. Après l'arrêt de la pilule, il se retrouve donc avec beaucoup de travail. Les résidus et les toxines doivent être évacués. Mais si le foie est engorgé, ces éléments vont trouver d'autres portes de sortie : notamment la peau.

Il faut cependant envisager d'accompagner le foie en douceur plutôt que de chercher à le détoxifier drastiquement immédiatement après l'arrêt de la pilule. Des aliments peuvent l'aider dans cette mission, comme ceux qui sont riches en chlorophylle (épinards, chou kale, blettes, menthe, basilic), les micro-algues d’eau douce (spiruline, chlorella, klamath), les aliments qui contiennent du souffre (brocoli, choux, navets) ou encore des aromates (la menthe, le basilic, le gingembre, le curcuma).

Veillez également à manger suffisamment : votre corps va avoir besoin de ressources pour retrouver son équilibre hormonal. L'alimentation assouvie des besoins fondamentaux pour le corps, il est donc important de veiller à manger assez, de façon variée et structurée 

3. Privilégier détente et bien-être  

C'est crucial : un mode de vie détendu est l'une des clé pour un bon équilibre hormonal. Dormir suffisamment la nuit, faire des activités apaisantes comme le yoga, la marche à pied, le pilate, la méditation, vont aider votre corps à se régénérer et à retrouver son équilibre. Le bien-être intérieur et les pensées positives boostent la dopamine qui favorise un bel éclat de la peau. L'hormone du stresse quant à elle, le cortisol, accentue considérablement l'inflammation du corps lorsqu'elle est présente à trop haut niveau. Ses effets néfastes pour la santé peuvent être désastreux ! Vous l'aurez compris, prendre du temps pour vous est donc crucial pour assurer à vos hormones un bon équilibre.

4. Transpirer ! 

La transpiration aide considérablement le corps à évacuer les toxines et aux déchets toxiques, et pas seulement ceux de la pilule. L'idéal est de mettre en place une routine sportive douce et régulière, qui va permettre de stimuler gentiment la circulation lymphatique et la circulation sanguine, pour qu'il y ai transpiration et donc élimination. N'oublie jamais que ton corps a besoin de mouvement ! Il est donc important de lui en procurer toutes les semaines, avec des activités comme celles que nous avons citées plus haut : le yoga, le pilate ou encore la danse. La marche fait elle aussi partie des activités à favoriser, et si possible, à effectuer chaque jour ! 

5. Renforcer sa sphère digestive 

Les intestins jouent eux aussi un rôle primordial dans l'élimination des déchets du corps. Ils ont pour fonction de filtrer et sélectionner ce qui va passer dans la circulation sanguine, avant d'éliminer les éléments qui n'ont rien à faire dans notre corps. Cependant, des facteurs externes peuvent fragiliser notre muqueuse intestinale : l'environnement dans lequel nous vivons, l'alimentation, et les éléments de synthèse comme la pilule. Lorsque la muqueuse est trop abimée, elle finit par laisser passer des éléments indésirables dans notre sang. Alors que le corps va faire son gros travail de nettoyage après la pilule, il est important de protéger et entretenir sa sphère digestive.

Et cela passe par l'assimilation de prébiotiques (qui vont entretenir la santé des bonnes bactéries) et les probiotiques (qui vont apporter des bonnes bactéries en renfort). Une fois de plus, l'alimentation joue un rôle majeur ici ! Pour les prébiotiques, vous pouvez inclure à vos menus : artichaut, ail, pissenlit, asperge, panais, patate douce, poireaux. Et pour les probiotiques, une alimentation fermentée est à privilégier : yaourts et laits fermentés, kéfir, kombucha, le pain au levain, choucroute crue... Une fois de plus, un accompagnement naturopathique peut-être idéal pour vous aider à constituer une alimentation structurée et équilibrée. Vous pourrez également envisager la prise de compléments alimentaires dédiés à cette cause. 

6. S'aider des plantes 

Si nous parlons beaucoup d'alimentation, il est également important de prendre conscience du pouvoir qu'ont les plantes sur notre organisme. Et lors d'une mission d'un rééquilibrage hormonal du corps, elles peuvent s'avérer être votre meilleur allié ! Pourquoi ne pas accompagner sa transition hormonale d'une cure qui vous aidera à retrouver un cycle menstruel apaisé ? Notre cure Cycle Control contient des plantes qui oeuvrent en ce sens :

- le gattilier : elle favorise un bon équilibre hormonal, elle a des vertus anti-ballonnements et anti-insomnies. 
- l'armoise : elle aide à maintenir un bon confort avant et pendant le cycle menstruel, elle diminue les règles très douloureuses et soulage les troubles digestifs.
- la sauge : elle diminue les crampes menstruelles et régule la transpiration.
- la cure contient également du magnésium & et de la vitamine B6 qui ont des vertus anti-stress et réduisent l'inflammation.

Enfin, vous pouvez également soutenir votre peau avec notre cure Duo Skin Control, composée de plantes magiques pour elle : 

 - la bourrache hydrate les peaux sèches, apaise les peaux sensibles, à des vertus régénérantes & réparatrices.
- le camu camu favorise la production de collagène, redonne de l'éclat aux peaux ternes et fatiguées.
- la bardane et le chardon marie forment un duo détox qui purifie le foie et la peau et évacue les toxines.
- l'ortie piquante est un anti-acné et un anti-chute de cheveux.
- la pensée sauvage traite les séborrhées du visage et du cuir chevelu et est anti-inflammatoire.

La cure contient également de la vitamine E qui stimule la production de collagène, aide à cicatriser l'acné. Des extraits de grenade pour ralentir le vieillissement cutané et favoriser une action antioxydante. Et enfin, elle comporte du gluconate de Zinc qui est anti-acné, apaise les peaux sensibles, répare et cicatrise la peau.

De prime abord, tout cela peut sembler difficile à mettre en place. Mais comme pour tout, il suffit de prendre le pli ! N'hésitez-pas à vous faire accompagner si vous avez besoin d'aide pour la mise en place d'une nouvelle routine bien-être. Mais une chose est certaine : les bénéfices que vous ressentirez ne vous donneront que plus envie de continuer ! Et bien-sûr, il est crucial de vous faire plaisir et ne pas vous restreindre lorsque vous avez une envie particulière. Vous risquez de créer de la frustration qui serait néfaste pour votre équilibre interne. Quoi qu'il en soit, bien-être intérieur est le maître mot pour assurer une bonne transition hormonale après l'arrêt de votre pilule. Courage, vous pouvez le faire ! <3

Illustration : Stephanie Deangelis

Mon panier

Merci de nous avoir contacter! Nous revenons vers vous dès que possible. Merci pour votre inscription